3 thoughts on “Earth and Jupiter Captured In the Same Photograph Taken From Mars

  1. Etrange! Par la forme des reflections du soleil sur les deux planetes, il semblerait que Mars, la terre et le soleil sont à un angle d’environ 90 degrés (avec le soleil à droite). Mais la forme de Jupiter ets presque ronde. Ceci veut dire que Mars, le soleil et Jupiter sont presque en ligne (dans cet ordre). Donc Jupiter devrait se trouver beaucoup plus loin dans le plan solaire. Mais alors comment se fait-il qu’on voit si bien ses satellites? Et où sont toutes les étoiles?

  2. @Inorog: Tout ce que tu decris ne me chicotte pas trop.

    En effet, de la Terre on voit toutes les planetes sauf Venus et Mercure nous paraissent essentiellement rondes a l’annee. C’est que les distances sont tellement enormes que les phases (qui doivent exister) sont imperceptibles pour nous. Donc de Mars, il me parait normal que la Terre puisse montrer un croissant alors que Jupiter soit “ronde”. Jupiter n’a pas a etre en ligne directe avec le Soleil, bien qu’elle soit certainement plus loin que le Soleil pour etre aligne avec la Terre qui a une orbite beaucoup plus petite que celle de Mars.

    Pour ce qui est des satellites, ils sont en fait facile a voir en general… en fait les quatre principaux, i.e. les satellites galileens. D’ailleurs, Galileo Galilei a ete le premier (du moins c’est ce qu’on apprend 😉 ) a les voir a l’aide de sa lunette. On peut les voir avec des jumelles, tres facilement. Lors d’une exposition correcte de Jupiter, les satellites apparaissent distinctement. Ce qui m’epate plus c’est qu’on en voit que deux 😉 Mais ca arrive (evidemment).

    Finalement, lorsqu’on expose pour photographier Jupiter, l’exposition est beaucoup trop courte pour voir les etoiles plus faibles. Si une etoile brillante avait ete dans le cadre (assez etroit d’ailleurs pour isoler les planetes avec un tel niveau de details), alors on l’aurait vu. Maintenant, je suis plus epate de voir que la terre et Jupiter demandaient le meme temps d’expositon…. Ca serait un tres heureux hasard. C’est probablement plus une composition d’au moins deux images, ou meme probablement plus en utilisant du “stacking”.

  3. En fait, mon argument final était (mais je n’ai pas voulu faire un commentaire trop grand) qu’un astronome avec une bonne main sur les équations de Keppler, pourrait effectivement calculer pas seulement si la photo est réelle mais également à quel moment éxactement elle aurait pu être prise. J’ai pas la culture mathématique et la patience pour faire ce genre de calculs et c’est déprimant… 🙂 Mais ce serait un beau projet de fin de semaine pour un adolescent passionné.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *