Étranglée par l’émotion, la députée progressiste-conservatrice Amanda Simard presse ses collègues d’appuyer la motion du NPD et d’annuler les compressions aux services en français.