Further Evidence Of Quote Stuffing Manipulation By HFT

zerohedge.com: “It’s Not A Market, It’s An HFT ‘Crop Circle’ Crime Scene” – Further Evidence Of Quote Stuffing Manipulation By HFT

Well take a look at the millions in fake, and thus illegal, bids demonstrated below and tell us just how any of this manipulation is “providing liquidity” – the second the patterns break, the algos responsible for the churn pattern disappear, thus eliminating numerous levels of so called bid liquidity below the NBBO: break enough patterns and you have another flash crash as the market once again goes bidless.

Allez voir les algos a l’action. Pas mal les petits graphes. En voici un exemple:

07-29-10
BATS “Flag Repeater”. 15,000 quotes in 11 seconds, dropping the ASK price 1 penny each quote from $9.36 to $8.58 and back up again.

On est quand meme un peu loin du principe d’acheter des parts d’une compagnie pour en devenir actionnaire 😉

2 thoughts on “Further Evidence Of Quote Stuffing Manipulation By HFT

  1. Interessantes ces images. Cependant je ne vois pas en quoi cela pose un probleme de manipulation des prix. Si le bid/ask (et le size) change en fonction des ordres d’un participant, bien c’est parce que les sois disants liquitidty providers changes leurs quotes en fonctions des ordres presents sur le marche. Cela n’est donc qu’une opportunite de profiter de la naivete du liquidity provider qui emet des ordres ridicules hors limites du cour normal. Pour l’investisseur commun, cela offre une plus grande volatilite et ainsi une meilleure chance d’obtenir un prix plus avantageux pour l’action qu’il desire transiger (si l investisseur est confiant que l’action vaut un bon prix, bien ce genre de volatilite ne devrais qu’etre a son avantage). Bien sur cela montre aussi qu il ne faut _jamais_ utiliser un autre au cours du marche. Utilisez seulement des ordres limites ou la valeur de la transaction est assuree avant l execution. La ou il y a potentiellement un probleme est de s’assurer que les ordres qui sont execute a des prix derisoires sois effectivement finaux (et non pas cancellable comme ce fut le cas lors de la journee du 6 Mai; si on commence a canceller les ordres apres execution ben il n’y aura plus d incitatif a ecrire des ordres valides et cela devient le FFA).

  2. @Finfineau: Merci pour le commentaire detaille. Je crois que le probleme vient du fait que ce genre d’algorithmes peut etre utilise pour amener le marche a monter (ou descendre) artificiellement, grace justement aux ordres naifs d’achat au cours du marche. N’oublions pas que les achats/ventes stops (virtuels ou pas) tombent dans cette categorie lorsque le seuil est atteint (bien qu’on puisse limiter la difference entre le cours du marche et le prix stop).

    A savoir si la plus grande volatilite est toujours bonne pour un investisseur, ce n’est pas tres clair. Evidemment que pour un investisseur rationnel qui decide du prix auquel il est pret d’acheter, un achat limite permet de profiter de la volatilite. Apres tout, si ce n’etait de la volatilite, le prix de l’action n’aurait peut-etre pas descendu (ou monte) assez pour que l’ordre soit execute. Mais le probleme est que la plupart des investisseurs ont de l’argent a investir (ou sortir) periodiquement. Si le marche est surevalue a cause de manipulations du genre, il devient alors pratiquement impossible d’acheter a un prix decent (ce qui est en grande partie le cas presentement, IMHO). La bonne solution est alors de ne pas investir, mais un marche surevalue peut le rester TRES longtemps (surtout avec ces manipulations), laissant ainsi quelqu’un voulant faire des achats de facon rationnelle sans possibilite de meme participer!

    Je resumerai tout ce blabla en disant qu’il est clair que ces ordres peuvent generer des bulles tres rapidement, ou accelerer leur degonflement au profit de ceux qui les controlent (en ayant prealablement ajuste leur positions).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *